Dramas_com Index du Forum
Dramas_com

 
Dramas_com Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Memories of Matsuko

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dramas_com Index du Forum -> Dramas/Cinéma -> Cinéma
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lynnha


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 66
Localisation: Perdue quelques part entre Ikebukuro et Kisarazu...
Féminin
Drama(s) préféré(s): IWGP - KCE - Tiger and Dragon - Utahime...
Johnny's préféré: Nagase Tomoya ❤ - the number one
Un 2ème Johnny's préféré?: Junno ! :3
Actrice préférée: Fukakyon et Kato Ai
Acteur préféré?: NAGASEEEEE !!!!!
Un chéri hors de la Johnny's?: Sato Takeru et les D-Boys
Un groupe de Visual/Jrock?: Road of Major, sans hésiter !
Dégré de fangirlisme (entre 1 et 5): Euh... 6 ?

MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 16:27 (2009)    Sujet du message: Memories of Matsuko Répondre en citant





Film "Chef-d'Oeuvre"










Titre : 嫌われ松子の一生
Titre (romaji) : Kiraware Matsuko no Isshou
Autre titre : Memories of Matsuko
Genre : Comédie dramatique, romance
Pays : Japon
Année : 2006
Durée : 2h10
Réalisateur : Nakashima Tetsuya



Ce film est l'adaptation du roman éponyme de Yamada Muneki



Casting

Nakatani Miki >> Kawajiri Matsuko
Okunoya Kana >> Young Matsuko
Eita >> Kawajiri Sho
Kagawa Teruyuki >> Kawajiri Norio
Ichikawa Mikako >> Kawajiri Kumi
Iseya Yuusuke >> Ryu Youichi
Emoto Akira >> Kawajiri Kozo
Kurosawa Asuka >> Sawamura Megumi
Tanihara Shousuke >> Saeki Shunji
Kudo Kankuro >> Yamekawa Tetsuya






Résumé :

Kawajiri Sho a 20 ans. Venu à Tokyo il y a peu but de devenir une rock star, il tombe peu à peu dans la débauche... Jusqu'au jour où son père débarque dans la capitale en lui annonçant la mort de sa tante Matsuko. Le problème ? C'est que Sho n'a jamais eu de tante. Il apprend alors que celle-ci avait été reniée par sa famille, ce qui explique le fait qu'il ne l'avait jamais connue.
Son père lui demande alors ce service : nettoyer l'appartement de sa soeur afin que le propriétaire puisse le récupérer. Sho accepte et s'exécute... Mais, intrigué par cette personne à la fois si proche et si lointaine, il se met à explorer ces fragments de vie qui jonchent l'appartement de Matsuko.
A travers les souvenirs laissés sur Terre par Matsuko, sa vie mouvementée se met alors à défiler sous les yeux de son neveu... et des nôtres.









Mon avis :


S'il n'existait pas de mauvais films, croyez-vous que les bons films auraient de la valeur ? Moi, je suis convaincue que non. Alors, je remercie le plus sincèrement du monde toute personne ayant un jour réalisé un film médiocre, nul, ou tout simplement sans intérêt : c'est grâce à eux, en partie, que Memories of Matsuko est à ce point extraordinairement hors du commun...


Je suis tombé sur ce film par hasard et fouillant les "choses made in Eita". Un copine l'ayant déjà vu et m'ayant encouragée à le voir également, je me suis donc mise en quête de Memories of Matsuko. Et vous savez quoi ? J'ai été éblouie, totalement bouleversée !
Ce film mérite bien le mot de "chef-d'œuvre" : il est le meilleur que j'aie jamais vu. Je vais vous expliquer pourquoi...









Vous avez sans doute tous lu le résumé du film ? On va partir du principe que oui... Ça vous paraît pas un peu "gnan-gnan", par hasard ? C'est ce qu'il me paraissait, à moi. Pourtant, dès les premières images, vous verrez qu'il vous sera pratiquement impossible de vous détacher du film sans avoir vu la fin.
La mise en abîme de la vie de Matsuko est incroyablement bien menée : on la retrouve successivement à plusieurs étapes de sa vie, que ce soit celle de son enfance où de ses 40 ans. On est régulièrement entrecoupé par les réactions dans le monde actuel de Sho, son neveu, qui se trouve être un véritable miroir de ce qu'on peut ressentir. Vous voyez, au fur et à mesure des flash back, la déchéance profonde de Matsuko, de cette femme si ordinaire qui n'avait rien pour être malheureuse, mais contre qui le sort s'acharne. Ce qui est si bouleversant ici, c'est que Matsuko elle aussi s'acharne contre le sort. On assiste à un véritable combat pour la survie d'une femme qui ne semble pas se rendre compte de ce qui lui arrive. A chaque coup, elle semble se relever, à la fois plus forte et plus faible qu'avant. "Abandonne !", a-t-on envie de lui dire. N'importe qui à sa place aurait abandonné. Mais Matsuko, elle, ne désespère pas. C'est justement cet acharnement qui devient un vecteur de son incroyable vitalité contagieuse...









Alors vous me direz sûrement : "Mais qu'y a-t-il de comique, là-dedans ?". Et bien... tout, en fait. Ce qui m'a frappé avant toute chose, c'est ce côté un peu "comédie musicale" qui surgit parfois. Un coup on est dans le conte de fée, un coup on est dans le cabaret, un coup on est dans la "battle"... Et bizarrement, le réalisateur a réussi à rendre tout cela prodigieusement intéressant. S'il n'y avait pas eu cette petite touche, le film aurait été terriblement dramatique, je le crains. Grâce à ça, on a un côté "sourire"... qui porte plutôt bien son nom, je crois ! ^^

Autre chose qui m'a frappé : les couleurs. On dirait presque que Nakashima a voulu pousser la saturation au maximum ! Bien sûr, ça accentue énormément l'idée de conte de fées véhiculée par le long métrage... On se croirait presque dans un bulle pleine de bonbons acidulés, on retombe un peu en enfance ! C'est peut-être d'ailleurs le but : Nakashima aurait-il voulu faire appel à notre sensibilité enfantine pour mieux apprécier l'histoire qu'il racontait ? C'est un peu le sentiment que j'ai eu. Même si l'on parle ici des espoirs et désespoirs d'un femme adulte, on sent parfaitement chez Matsuko une naïveté, nous laissant penser que, quelque part, elle n'a pas dépassé le stade de petite fille. Et tout cela en même temps, c'est à la fois incroyablement bouleversant et extraordinairement pétillant !









Venons-en maintenant aux acteurs. Nakatani Miki, celle qui joue Mastuko, porte presque le film à elle toute seule. Sa prestation est absolument époustouflante : elle a réussit à extraire tous les mystères de Matsuko et à se les approprier. Son jeu, tout aussi astucieux que le réalisation, évolue en même temps que Matsuko change et passe des étapes. Nakatani semble à chaque instant être Matsuko, plutôt que de la jouer... en plus de l'incarner à merveille, elle a cherché à coller à l'ambiance du film, à ce côté conte de fées déchu. Et... dire que c'est réussi serait un euphémisme honteux ! Je m'étonne encore qu'aucun producteur occidental ne l'aie repérée... Tant mieux, en fait : ça laisse au Japon ce diamant brut scintillant de talent !

Les autres (oui, parce qu'il y a Nakatani Miki et les autres) passent presque inaperçus face à l'interprétation de Matsuko. Mais on sait tous que, sans eux, Matsuko ne serait rien... C'est pourquoi on se doit de s'attarder sur, notamment, quelque uns des personnages secondaires. Tout d'abord Eita : ne dérogeant pas à son image d'acteur talentueux, il réussit, en peu d'apparitions, à faire évoluer son personnage et, par ce fait, à montrer subtilement tout l'impact d'une histoire. Vous connaissez ce sentiment où, lorsqu'on vous a dit que le Père Noël n'existait pas ou que vous vous êtes rendue compte que les hommes n'étaient pas des princes charmants, vous vous êtes senti un peu dégoûtés de la vie ? Ce sentiment qui fait que le rêve disparaît ? Et bien ici, c'est tout le contraire : grâce à Matsuko, on peut voir à nouveau, dans les yeux de Sho, une petite lueur de rêve.
J'éviterais, vu la quantité d'informations que vous devez avoir reçu, de m'étendre trop sur le reste des acteurs et personnages. Un point particulier néanmoins pour Kagawa Taruyuki et Ichikawa Mikako, qui jouent respectivement le père et la soeur de Matsuko. A eux deux, il représentent parfaitement l'esprit du film, l'un symbolisant désespoir et l'autre l'espoir. Tant de paradoxes ! N'est-ce pas la vie, la vraie, finalement ? Et enfin Iseya Yuusuke, qui joue le mystérieux Youichi, et dont la présence à la fois magique et douloureuse donnera un instant à Matsuko ce qui pourrait s'appeler une "raison de vivre"...









... Mmm ... C'est drôle. D'habitude, j'arrive plutôt bien à exprimer mon avis. Et pourtant, ici, j'ai vraiment du mal. Même après tout le temps que j'ai passé à réfléchir sur ma critique, je n'arrive pas ni à dire tout ce que je voulais, ni à quel point ce film m'a marquée...C'est un chef-d'œuvre, un véritable chef-d'œuvre !!! Qu'est-ce que vous voulez que je dise d'autre ? Ce film a reçu pas moins de 11 prix, et même si les prix ne veulent souvent pas dire grand chose, je vous assure que c'est dans un tel film qu'ils prennent un sens tout particulier.
Alors, que dire de plus ? Memories of Matsuko est un de ces films qui valent vraiment la peine. Ce n'est pas juste un leitmotiv de "La vie est belle", mais quelque chose plus proche de l'extraordinaire, du fantastique, du passionné, du vivant... Un peu comme Matsuko elle-même, finalement.














[Trailer du film]




_________________


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 16:27 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
blue eyes


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2008
Messages: 541
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 23:53 (2009)    Sujet du message: Memories of Matsuko Répondre en citant

Alors là tu attises ma curiosité surtout quand tu dis que Nakatani Miki est époustouflante, moi je ne l'ai vue qu'en tant que Hermès dans le film de Densha otoko et je ne l'ai pas du tout mais vraiment pas du tout aimée.

Bon, j'avoue, j'ai eu la flemme de lire tout ton commentaire (oui je sais c'est pas bien ;_; ) mais ce que j'en ai lu suffit à me donner envie de le regarder ce film. En plus dans le trailer il me semble que j'ai aperçu rapidement Shibasaki Kou *o*

Alors je veux bien que tu me dises par MP où on peut le trouver ^^


Revenir en haut
Lynnha


Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2009
Messages: 66
Localisation: Perdue quelques part entre Ikebukuro et Kisarazu...
Féminin
Drama(s) préféré(s): IWGP - KCE - Tiger and Dragon - Utahime...
Johnny's préféré: Nagase Tomoya ❤ - the number one
Un 2ème Johnny's préféré?: Junno ! :3
Actrice préférée: Fukakyon et Kato Ai
Acteur préféré?: NAGASEEEEE !!!!!
Un chéri hors de la Johnny's?: Sato Takeru et les D-Boys
Un groupe de Visual/Jrock?: Road of Major, sans hésiter !
Dégré de fangirlisme (entre 1 et 5): Euh... 6 ?

MessagePosté le: Ven 6 Mar - 00:56 (2009)    Sujet du message: Memories of Matsuko Répondre en citant

Voilà, je t'ai envoyé ça ! ^^

Et t'inquiètes pas, je me doute bien que pas mal de gens doivent pas avoir le courage de lire tout ce que j'écris en entier...
Je sais même pas si je le lirait moi-même en fait ! XD
De toute façon, si tu lis la conclusion, en général ça résume un peu mon état d'esprit...

Bref ! Ca me fait plaisir de savoir que je t'ai donné envie de le voir ! ^^
Pour Nakatani Miki, j'avoue que je sais pas trop quoi te dire... c'est peut-être le rôle dans Densha Otoko qui ne lui allait pas ? En fait je peux pas dire grand chose, comme je ne l'ai vue qu'ici... Après, il se peut que tu n'aimes tout simplement pas son jeu !
Mais j'espère quand même que Memories of Matsuko te fera changer d'avis. Ca serait dommage de gâcher un si beau film à cause de son actrice principale ! >_<

Pour ce qui est de Shibasaki Kou, bien vu, elle fait bien partie du casting... mais n'apparaît que très peu. Elle joue la petite amie de Sho, c'est pas un rôle très important. Elle ne joue dans le film qu'à trois reprises : au début, vers le milieu, et à la fin. Mais elle est là quand même ! ^^

_________________


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:18 (2016)    Sujet du message: Memories of Matsuko

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dramas_com Index du Forum -> Dramas/Cinéma -> Cinéma Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom